Fiche de poste – DAF : études, missions, qualités requises et salaire du directeur financier

Le directeur administratif et financier (DAF) occupe un poste clé au sein d’une entreprise (PME, startups, groupes), en étant garant de la bonne gestion administrative et financière de celle-ci. Quelles sont ses missions ? Comment devenir DAF ? Quelles sont les compétences requises ? Réponse dans cette fiche métier détaillée.

Autres intitulés du poste de directeur financier

Il existe aujourd’hui différents termes pour désigner le responsable des sujets financiers. Couramment appelé directeur financier, directeur des finances, directeur général adjoint financier et RH, ou encore directeur financier et administratif, on se réfère de plus en plus à lui de manière simplifiée en tant que DAF. Dans les plus petites entreprises, il s’agit d’un responsable administratif et financier (RAF), tandis que les startups optent plus volontiers pour l’appellation anglophone CFO (Chief Financial Officer). Lorsqu’il est en charge d’affaires purement financières, en particulier dans la filiale d’un grand groupe, il devient alors contrôleur financier.

Description du poste

Le directeur financier possède un rôle majeur et stratégique au sein de l’entreprise dans laquelle il exerce ses fonctions. En effet, il est chargé d’assurer la bonne gestion financière et administrative d’une société, startup, PME ou petite entreprise. Pour ce faire, il coordonne les équipes de différents services et supervise plusieurs secteurs de l’entreprise (comptabilité, trésorerie, ressources humaines,…). Ses missions très diverses et à haute responsabilité lui confèrent ainsi un rôle de consultant auprès de la direction, pour qui le DAF est un interlocuteur privilégié. Son périmètre d’action est large et il intervient aussi bien sur des sujets opérationnels que stratégiques.

En fonction des besoins de chaque entreprise sur des sujets spécifiques, le directeur administratif et financier peut être embauché à temps plein ou être recruté en qualité de DAF à temps partagé. Dans ce cas, il intervient au sein de plusieurs entreprises à raison de quelques jours par semaine ou par mois, en s’adaptant aux demandes des dirigeants.

Etudes et diplômes : formation nécessaire pour devenir DAF

Pour devenir directeur financier, un bagage universitaire est absolument indispensable. Pour cela, différents parcours et formations sont envisageables. Un diplôme de niveau BAC+5 minimum est requis, que ce soit dans les domaines de la gestion, économie, droit des affaires, ressources humaines ou finance-comptabilité (DCG/DECF, DSCG/DESCF, expertise comptable), contrôle-comptabilité-audit. Le parcours idéal ? L’obtention du DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et de gestion) en formation théorique ou en alternance, qui jouit d’une très bonne réputation sur le marché.

Il est également possible de réaliser un Master 2 (sciences politiques, droit économie et gestion, sciences juridiques et financières), d’entrer dans une école d’ingénieurs, dans un IEP (Institut d’Études Politiques) en section économique et financière, ou bien encore dans une école de commerce et de gestion avec option comptabilité finance.

Le poste est très rarement accessible aux débutants. En effet, pour devenir DAF, la formation universitaire devra être complétée par une expérience professionnelle d’au moins 5 ans, afin de développer les compétences nécessaires à la prise de poste en tant que responsable administratif et comptable, contrôleur de gestion et directeur financier et administratif. Une expérience au sein d’un cabinet d’expertise comptable ou d’un cabinet d’audit est également fortement recommandée.

Les qualités et compétences requises pour être DAF

En plus de posséder des connaissances théoriques approfondies et une expertise sur des sujets transversaux (comptabilité, droit des affaires, contrôle de gestion…), le directeur financier doit également développer de très bonnes qualités relationnelles. Chargé de manager des équipes et d’assurer le lien entre les différents services, il doit être à l’aise à l’oral, avoir un bon sens de l’écoute et des qualités indispensables aux leaders. La communication constitue en effet le point névralgique de la profession. La connaissance d’une ou plusieurs langues étrangères est par ailleurs recommandée, puisque certaines entreprises possèdent des filiales à l’étranger.

Il est par ailleurs essentiel que le DAF fasse preuve d’une grande rigueur et organisation, en particulier au regard de la transversalité des sujets qu’il traite. Il doit être très disponible, autonome, et résister au stress lors des pics d’activité de l’entreprise. La maîtrise des outils d’information et de gestion est par ailleurs un atout fondamental pour que le directeur financier puisse mener à bien ses missions et optimiser les processus.

Expérience requise avant de devenir directeur financier

Un bagage universitaire est loin d’être suffisant pour accéder au poste de DAF. En effet, si l’obtention d’un diplôme reconnu est absolument essentiel pour justifier de connaissances approfondies du secteur, c’est l’expérience qui est valorisée pour devenir directeur financier. Un passage au sein d’un cabinet d’expertise ou d’audit semble ainsi incontournable afin de démontrer l’aptitude du professionnel à mener à bien des projets sur le long terme. Une expérience d’au minimum 5 à 10 ans est requise pour témoigner des compétences nécessaires et accéder au poste de DAF.

Missions courantes du DAF

Les missions du directeur administratif et financier sont transversales et s’articulent autour de plusieurs axes :

  • Stratégie & Finance : Le directeur financier participe à la définition de la stratégie de l’entreprise en collaboration avec la direction générale et la formalise sous forme de Business Plan et d’objectifs financiers précis et quantifiables
  • Contrôle de gestion : Le DAF pilote l’activité de l’entreprise via la mise en place de reportings financiers et opérationnels mensuels à destination de la direction générale. Ces reportings vont permettre l’accès à des indicateurs de pilotage pertinents, qui comparés aux données historiques de l’entreprise et aux budgets, vont permettre de mesurer la réalisation et d’anticiper certaines actions en connaissance de cause
  • Comptabilité: La comptabilité statue sur la performance financière de l’entreprise. Le rôle clé du directeur financier partagé dans ce contexte est de superviser cette fonction et l’équipe comptable pour faire en sorte que les finances soient bien tenues.
  • Données et informatiques : Le directeur financier doit donc avoir une casquette informatique, pour mettre en place des outils informatiques mais également pour être sensible aux nouvelles technologies et aux nouveaux concepts qui arrivent sur le marché.
  • Supervision des fonctions support : En plus des fonctions financières (finance, contrôle de gestion, comptabilité), le directeur financier supervise généralement les fonctions supports de l’entreprise (RH, juridique, administratif)

Pour l’ensemble de ces missions, le DAF endosse à la fois la casquette de manager, de stratège et de conseiller au sein de l’entreprise. En étroite collaboration avec la direction, il agit en qualité de bras droit auprès du dirigeant et gère les équipes à sa charge (comptabilité, informatique, contrôle de gestion…). Le management et le relationnel apparaissent ainsi comme un aspect fondamental de son métier. Non seulement il coordonne les différents services dont il a la charge, mais il échange également avec les partenaires extérieurs en tant que représentant financier de l’entreprise.

Missions ponctuelles

Selon la taille de l’organisation, le directeur financier peut se voir confier des missions subsidiaires et gérer une équipe plus nombreuse. Ainsi, il peut être amené à superviser :

  • Les ressources humaines : Si l’entreprise ne dispose pas de DRH, le DAF peut s’occuper de la gestion du personnel et des activités annexes : recrutement, paie… Il est également en charge de mettre en place la politique de rémunération et de gérer les relations avec les instances représentatives du personnel.
  • La communication : Dans certains cas, il peut être demandé au directeur administratif et financier de prendre en charge les missions de communication. Il devra alors définir la stratégie de communication institutionnelle et la mettre en œuvre au sein de l’organisation.
  • Les services généraux : Le DAF peut par exemple négocier les contrats importants des prestations centrales ou externalisées, ou encore gérer les travaux de rénovation des locaux.

Parmi les autres fonctions qui peuvent lui être données figurent la supervision du service Achats, l’optimisation des systèmes d’information, ou bien encore les missions d’audit interne.

Hiérarchie (N+1, N-1)

Le directeur financier est l’un des plus proches collaborateurs du PDG d’une entreprise, avec qui il est en étroite collaboration tout au long de sa carrière. Situé au sommet de la hiérarchie du service financier, le DAF encadre l’ensemble des services comptables et financiers. Le nombre de professionnels qu’il manage varie en fonction de la taille de l’entreprise, de sa structuration et du profil du DAF. En effet, plus l’entreprise est importante et les équipes nombreuses, plus sa mission sera centrée sur le pilotage des équipes.

Le DAF assure également la liaison et la coordination entre les différents départements : communication, paie, informatique, ressources humaines… Cette mission cruciale d’administration du personnel explique donc pourquoi il occupe un rôle stratégique et structurant au sein d’une entreprise.

Salaire du directeur financier

En fonction de son profil, de son expérience, de la taille de l’entreprise, et de d’autres facteurs liés à certains secteurs ou à la zone géographique, le directeur administratif et financier peut percevoir un salaire entre 60 000€ et 300 000 € brut par an. La rémunération moyenne d’un DAF est estimée à environ 70 000€ brut par an, tout en sachant qu’un débutant commence à un salaire d’environ 4 000€ minimum par mois et qu’un professionnel senior perçoit jusqu’à plus de 10 000€ mensuels.

Mobilité professionnelle / évolution depuis P-1

Pour devenir DAF, il est absolument nécessaire de justifier d’au moins cinq ans d’expérience au sein d’une entreprise, d’un cabinet d’expertise comptable ou d’audit. Il est également possible d’accéder au métier en évoluant depuis le poste de :

  • Contrôleur de gestion
  • Auditeur interne
  • Directeur de la comptabilité
  • Responsable comptable
  • Contrôleur interne
  • Directeur financier adjoint
  • Responsable due diligence

Mobilité professionnelle / évolution vers P+1

Les perspectives d’évolution de carrière pour un DAF sont multiples après plusieurs années d’expérience. Il peut changer d’entreprise et évoluer au sein de sociétés de tailles différentes, ou bien prétendre accéder à plusieurs postes au cours de sa carrière, et en fonction des opportunités qui se présentent :

Formulaire de contact​